La référence aéromodélisme en Picardie

Actualité

partenaires


    Le choix d'une bougie ? Chaude moyenne ou froide ? et pour quel type de moteurs

    Partagez
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 864
    avions abattus : 1237
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 61
    Localisation : Tergnier

    Le choix d'une bougie ? Chaude moyenne ou froide ? et pour quel type de moteurs

    Message par JPV le Mer 19 Mai 2010 - 19:18

    Voici une explication, que j'ai trouvé sur internet, et qui répond en tous points, à ce que je disais sur le terrain à propos des bougies et de leur emploi.
    Comment distinguer au premier coup d'œil une bougie froide, d'une bougie chaude
    [img][/img]
    [img][/img]
    Plus le trou de la bougie (ou il y a le filament) est petit, plus la bougie est froide (elle dissipe la chaleur rapidement, par son corps et la culasse.
    Plus le trou est grand, moins elle dissipe de chaleur, on dit alors qu'elle est chaude.
    La photo de dessous (pas très belle) vous donne une comparaison entre (de la droite vers la gauche)une bougie chaude N° 1,une N°3 médium,et N°6 froide [img][/img]

    * Fonctionnement :

    Le filament est chauffé par un courant électrique, prévu de construction pour être 1,5V ou 2V. Même lorsque l'alimentation électrique cesse, le filament reste rouge de par la chaleur des explosions et il apporte la chaleur nécessaire à l'inflammation du mélange air/méthanol.

    Disons tout de suite que si l'on augmente la température du filament, le carburant s'enflamme plus tôt, (l'avance à l'allumage augmente) et le moteur tourne plus vite. Notons que l'addition de nitrométhane provoque le même effet car, si le nitro apporte de l'oxygène, il baisse aussi la température d'inflammation du mélange qui s'enflamme donc plus tôt.

    On voit donc que l'on pourra chercher un compromis entre les types de bougies et le pourcentage de nitrométhane.

    Le chauffage initial du filament nécessite un courant dont l'intensité dépend de la résistance du filament et du voltage de la batterie (Volts = Résistance X intensité). Le filament est réchauffé par l'explosion et refroidi durant les phases d'admission du mélange et durant la compression. Il est durement traité, et ceci 200fois par seconde à 12 000 tours/minute ! Sa conception n'est pas facile car il doit avoir la résistance électrique nécessaire pour le chauffage du départ et la résistance mécanique pour durer longtemps.

    Il est, en général, fait en platine ou en alliage platine - iridium (90 - 10 %). Sa température de fusion est de 1540° C.
    * Chaude ou froide ? :

    Il faut comprendre par là que plus une bougie est "chaude" plus elle reste chaude et plus elle apporte de chaleur au carburant.

    Une bougie est plus chaude si :
    Le filament est plus volumineux (et la cavité plus importante)

    Le filament est plus loin des parois de la cavité (moins de chaleur est dissipée dans les parois).

    Il faut ajuster le type de bougie : au moteur, à la vitesse de rotation, au temps qu'il fait. Les bougies modernes ont une très large plage d'emploi, mais on peu trouver jusqu'à 1 000 tours/minute de différence en changeant de bougie!

    Une bougie trop "chaude" donnera trop d'avance à l'allumage et grillera rapidement.

    Une bougie trop froide provoque l’arrêt du moteur par manque d’allumage.

    3. Afin d’éviter des erreurs (vues sur le terrain) précisons que :

    Very cold se traduit par très froide

    Cold se traduit par froide

    Medium se traduit par moyenne

    Hot se traduit par chaude

    Very hot se traduit par très chaude.



    * Remèdes pour aller :

    Vers le ‘chaud’ :

    - Courant plus fort au démarrage – Bougie plus chaude – Moteur plus chaud – Pointeau plus fermé – Compression plus forte – Plus de nitrométhane.

    Vers le ‘froid’ :

    - L’inverse de ci-dessus. Notez que pour diminuer la compression, on peut mettre des rondelles de papier calque huilées sous la culasse et deux rondelles à la bougie. Des conditions un peu ‘froides’ préservent le moteur, des conditions trop chaudes l’abîme rapidement.







    Problèmes :


    Causes

    Trop froid


    - Le moteur ne démarre pas et l’ampèremètre indique une intensité supérieure à la normale.


    - Moteur trop noyé, fermé le pointeau, débrancher la bougie ; lancer l’hélice plusieurs fois ; rebrancher la bougie. Dès les premières explosions régulières, ouvrir le pointeau au réglage.
    - Le moteur ne démarre pas et on ne ‘sent’ pas l’allumage en tournant doucement l’hélice, après une procédure de réglage normal.

    - Le moteur cale ou ralentit lorsqu’on débranche la bougie.


    * Bougie trop froide
    * batterie à plat
    * temps trop froid
    * pas assez de compression.

    - Bougie à remplacer

    * bougie trop froide
    * moteur pas assez chaud
    * réglage trop riche (pointeau trop ouvert).

    * Le moteur ne veut pas prendre ses tours ou ne tient pas le ralenti.



    * Bougie trop froide ou usée
    * Temps trop froid

    Trop chaud


    * Le moteur cogne et a des retours au lancement



    * Bougie trop chaude
    * Temps trop chaud
    * Moteur légèrement noyé
    * Trop de compression

    * la bougie grille facilement en vol



    * comme ci-dessus (sauf moteur légèrement noyé)
    * courant trop fort au départ, ce qui ‘sonne’ le filament
    * le moteur chauffe en vol.

    En conclusion: Il n'existe pas de mauvais moteurs, mais surtout de mauvais réglages, et la bougie en fait partie!

      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc 2017 - 4:30