La référence aéromodélisme en Picardie

Actualité

partenaires


    Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Partagez
    avatar
    Laurent
    major general
    major general

    Messages : 708
    avions abattus : 833
    Date d'inscription : 20/11/2011
    Age : 42
    Localisation : la fere

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Laurent le Mer 23 Jan 2013 - 21:55

    :oops: RESPECT , rien d'autre à dire suis sur le cul !!!

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Jeu 24 Jan 2013 - 16:53

    Cela continue par le montage du dosseret


    Puis la finition du cockpit qui recevra par la suite les 2 mitrailleuses Spandau

    A titre de comparaison:
    L'avion fait 2,10 m d'envergure, comme le Nieuport, sauf que dans ce cas, je me suis planté sur la taille,
    La preuve en image

    Le Nieuport parait tout petit à côté du DR 1

    Vraiment petit

    Et pour terminer

    Demain la confection du train d’atterrissage particulier du DR 1

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Dim 27 Jan 2013 - 11:11

    Renforcement du pied de dérive
    Sur le Focker DR1 la béquille est fixe, sur ce modèle pour des raisons pratiques de taxiage elle sera mobile. Contrairement aux petits modèles ou celle ci peut être fixée directement sur la dérive, sur ce DR 1 compte tenu du poids et des efforts, elle sera fixée sur le fuselage actionnée par un câble et retour, commandé par la dérive.
    Pour ce faire j'ai introduis 3 inserts qui vont tenir les charnières, et absorber une partie des efforts de transmission.

    Puis j'ai collé ces inserts dans le bois.

    Qui vont recevoir 2 petites plaque d'alu, sur lesquelles seront fixé les guignols de commande de la dérive et de la béquille.

    Il ne reste plus qu'a régler les 2 plaques pour un alignement parfait.

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Lun 28 Jan 2013 - 10:41

    Suite du montage de la dérive et de la béquille orientable
    Tout d'abord commencer par découper et préparer les diverses pièces du puzzle, si vous voulez pouvoir démonter l'ensemble sans tout casser.

    Il faut 1 boulon de 6 mm percé en son centre, une plaque de duralumin (qui va recevoir le boulon) percée de 3 trous (pour le montage sur le fuselage, la béquille confectionnée et profilée, sur laquelle on aura enfilé et collé une corde à piano de 3 mm.
    La béquille sera percée pour y enfiler une tige filetée de 3 mm qui va recevoir les commandes d'ailerons.
    A l'endroit de la fixation on aura préalablement renforcé le fuselage avec un bout de CTP que l'on percera au diamètre de l'écrou de 6 mm.

    Montage de l'écrou percé sur la plaque de renfort en duralumin

    Puis monter l'ensemble , béquille et plaque (on utilisera comme moyen de blocage un produit de la haute technologie Française, le domino d'électricien). Ne pas oublier de faire un plat sur la tige de la béquille.

    Poser le tout sur le modèle et serrer l'ensemble avec des vis à bois 3 x 12 mm.

    Confectionner par la suite 2 guignols en alu ( une cornière d'alu coute le prix de 2 paquets de 4 guignols et vous pouvez en confectionner 100 dedans)
    Pose de la dérive (provisoirement) et montage des tringleries de commande à l'aide de dominos (aviation) pour le réglage

    Le déplacement de la béquille est // au déplacement de la dérive.Pour avoir plus de débattement il faut rallonger les guignols de commande)
    Il faudra ensuite tordre légèrement les cordes à piano, pour être sur le même plan et bien // .
    Ci contre le déplacement de la béquille en fonction de la dérive.

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Lun 28 Jan 2013 - 17:12

    Le train d'atterrissage
    Sur le Focker DR 1 le train est particulier puisqu'il comporte une aile supplémentaire au niveau des roues.
    Pour le construire le plus léger et le lus solide possible un peu de reflexion s'impose.Il faut qu'il puisse encaisser les chocs de l'attérro , surtout ne pas rebondir, et qu'il soit démontable en cas de crasch.La solution est donc d'adopter comme sur le vrai, une barre de torsion en corde à piano de 6 mm de diamètre.
    La construction par elle même ne présente pas de difficultés particulières (c'est comme une aile toute simple)mais qui doit être séparée en 2 parties dans le sens de la longueur, pour passer la corde à piano, et pour la fixer sur le fuselage sans qu'elle puisse bouger et changer d'incidence en vol (ce qui serait très fâcheux).

    Les 2 nervures d'extrémités sont en CTP de 6 mm et entières. Sur ces nervures on pose 2 longerons en sapin de 18x12 mm qui laisseront passer l’essieu. Ces longerons sont renforcés aux extrémités par 2 cales qui vont recevoir les jambes du train.
    Une pièce centrale en alu sert de butée, à l'essieu (dans sont centre) qui permettra à la corde à piano de se déformer et d'absorber le choc de l'attérro. Une petite cale de bois dur se trouve sous la pièce en alu, pour que l'essieu ai sa course de déformation maximum. Les longerons supplémentaires n'ont aucune fonction dans la résistance de l'ensemble , ils servent à donner le profil de l'aile.


    Une fois le montage effectué il faut couper avec précautions les 2 nervures d'extrémité pour le passage de l'essieu. Seule la pièce centrale en alu va retenir à ce moment les 2 parties de l'aile.
    La petite cale de bois dur en place


    L'essieu est en position
    ]

    Demain : pose des fixations des jambes de train

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mar 29 Jan 2013 - 17:26

    Pose des fixations des jambes de train
    Au préalable, j'ai tracé le train sur une feuille de papier kraft, vue de face et vue de côté, de manière à ne pas se planter dans la prise de côtes. Ce qu'il faut respecter: La hauteur du train, l'angle des jambes de côté et de face,et l'angle d'incidence de l'aile du train. 3 trucs aussi emmmerd...dant que de confectionner la cabane!

    Puis il faut confectionner les ferrures qui permettent de fixer les montants à l'aile (toujours les angles à respecter)

    La rainure centrale permet le guidage de la corde à piano de l'essieu.
    Les angles de pliage sont conformes au dessin (pas de difficultés particulières)

    Le montage à blanc permet de visualiser quelques défauts.Le débattement de l'essieu est de 40 mm (suffisant pour ecaisser les chocs de l'atterro.
    Prémontage des jambes avant


    Les jambes sont volontairement plus longues que la normale

    Jambes arrières montées en respectant les angles et côtes d'écartement.

    Pose provisoire sur le modèle avant de dégauchir l'ensemble, et de découper les jambes à bonne longueur.

    Petite vue de côté

    Le train devrait être normalement terminé en fin de semaine (si tout va bien)

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 30 Jan 2013 - 17:51

    Suite du montage du train
    La confection des ferrures prend un certain temps car pour chaque pièce, plusieurs démontages et remontages sont à faire. Vérifier le positionnement, tracer , percer et remonter pour voir si tout colle parfaitement.

    Détails des ferrures.
    Chaque jambe peut être démontée individuellement. C'est plus long à construire, mais plus efficace en cas de crash !
    Montage d'essais sur le Focker DR 1

    Le tout est parfaitement centré, et le calage de la quatrième ailes est à 0°;

    Pour l'instant au niveau du poids, le devis est respecté en deçà de ce qui était prévu. Le poids total équipé est de l'ordre de 3,300 Kg. Il ne reste plus que 2 haubans d'aile à faire, plus la finition des jambes de train, l'entoilage et la peinture. Il commence à devenir encombrant
    avatar
    nico02
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 345
    avions abattus : 505
    Date d'inscription : 27/12/2009
    Age : 22
    Localisation : tergnier

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par nico02 le Mer 30 Jan 2013 - 19:10

    je crois que cette fois ci tu as vu grand
    avatar
    thunder1000
    senior master sergeant
    senior master sergeant

    Messages : 185
    avions abattus : 224
    Date d'inscription : 19/01/2010
    Age : 43

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par thunder1000 le Mer 30 Jan 2013 - 20:46

    J'ai trop envie de le voir sur le terrain. Il va être impressionnant. j'adore les roues de .... :scratch: ...poussette Question

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Jeu 31 Jan 2013 - 18:33

    Oui je crois que j'ai vu grand, mais j'imaginai que 2 m d'envergure serait bien en face du Nieuport, en réalité,il eut fallu que le fisse (et non pas le père) en 1, 60 m , il aurait eu la même taille ! dommage et tant pis !!!!!
    avatar
    p40 curtiss
    chief master sergeant of the Air Force
    chief master sergeant of the Air Force

    Messages : 275
    avions abattus : 353
    Date d'inscription : 27/12/2009
    Age : 46
    Localisation : tergnier

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par p40 curtiss le Jeu 31 Jan 2013 - 19:13

    Depuis le début nous suivons l évolution et nous sommes ravis par ton travail
    Jean_pierre tu es un as volant et constructeur fabuleu :bball: :study: :smiley super:

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 15:55

    Le Nieuport est terminé en ce qui concerne le gros œuvre !
    Les flans sont montés, et il reste le montage des tringleries et l'entoilage

    Montage particulier du train d'atterrissage
    Comme sur le vrai en plus des barres de torsion, un amortisseur fait d'élastique vient compléter l'ensemble
    Les 2 tétons servent à retenir les élastiques

    j'ai monté ici 2 joints toriques faute d'avoir de la chambre à air de vélo (mieux adapté)

    Test de résistance à l'impact

    Pour vérifier la résistance du train à l'impact de l'attérro (on ne sais jamais), je l'ai soumis à un test tout simple.
    Il suffit de charger une partie du train, avec un poids, qui représente au moins 3 fois le poids total du modèle.
    A l'origine,j'avais déterminé une masse totale de 10 kg maxi, hors le poids du Focker ne devrait pas dépasser 6 kg au maxi, moins lourd que le Nieuport (qui en fait 7)
    Le test en image (c'est plus parlant)


    La masse métallique fait 20 kg, la roue c'est enfoncée de moitié,sur la course totale (le joint torique ne permet pas une déformation totale)Il reste encore 20 mm à exploiter.La déformation est importante, tout l'ensemble ploie sous le poids !
    Pour voir si la déformation est permanente, donc si l'on a dépassé la limite élastique, la corde à piano sera déformée et la roue sera tordue.


    Conclusion du test:
    On peut dire dans l'ensemble, que chaque roue peut supporter un poids de 20 kg sans se déformer, soit environ 40 kg sur l'essieu (considérant que les joints toriques sont plus raides que de la chambre à air)
    On peut estimer à la grosse, que l'essieu peut encaisser un attérro assez dur sans se briser. CQFD

    pierre
    staff sergeant
    staff sergeant

    Messages : 124
    avions abattus : 142
    Date d'inscription : 22/12/2010

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par pierre le Ven 1 Fév 2013 - 18:27

    Construction que je suis avec plaisir. Le résultat promet d'etre à la hauteur. C'est un avion atypique qui ne manque pas d'aile.
    avatar
    p40 curtiss
    chief master sergeant of the Air Force
    chief master sergeant of the Air Force

    Messages : 275
    avions abattus : 353
    Date d'inscription : 27/12/2009
    Age : 46
    Localisation : tergnier

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par p40 curtiss le Dim 3 Fév 2013 - 0:48

    Et nous laisseras de bons moment a le voir évolué dans les air :sunny:
    Mais pour Jean pierre de grande satisfactions pour le 180 éme modeles

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 6 Fév 2013 - 14:16

    2 photos de montage à blanc du prototype (en sépia)

    Demain montage des haubans et le gros œuvre est terminé, on passe à la finition
    avatar
    thunder1000
    senior master sergeant
    senior master sergeant

    Messages : 185
    avions abattus : 224
    Date d'inscription : 19/01/2010
    Age : 43

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par thunder1000 le Mer 6 Fév 2013 - 14:39

    Il va être super beau sur le terrain. Et je suis pressé de le voir, je trouve que c'est un modèle qui a vraiment marqué son temps et surtout l'histoire de l'aviation.

    :smiley super:
    avatar
    Laurent
    major general
    major general

    Messages : 708
    avions abattus : 833
    Date d'inscription : 20/11/2011
    Age : 42
    Localisation : la fere

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Laurent le Mer 6 Fév 2013 - 17:59

    - :cry: Perso moi j'arrete de parler de ma construction de Baron car là Phil est moi sommes trop loin derrière :oops: ;) :roll:

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 6 Fév 2013 - 18:25

    Il n'est pas question ici de dire que vous êtes loin derrière, je n'ai pas de mérite, car au bout de 180 avions, normalement on doit commencer à savoir construire !!!!
    Vous vous commencez, et c'est déjà très bien, continuez sur votre lancée, Paris ne c'est pas fait en 1 jour !!!!!!!!!

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Mer 6 Fév 2013 - 21:19

    Moi contrairement à Laurent, voir ce superbe modèle m'encourage à persévérer dans la construction et me motive davantage, le but étant un jour de m'approcher de ce résultat. Si on veut on peut toujours trouver mieux que soit (c'est valable dans tous les domaines), si on s’apitoie sur son sort dans ce cas on avance plus .
    Moi je décide d'aller de l'avant !
    Parler de nos modèles de début c'est bien au contraire utile pour progresser. Ainsi, on bénéficie de l'expérience des uns et des autres. Prends l'exemple de mon bizuth (j'avais placé le train à l'envers et je ne parle pas des 3 premiers échecs dans le montage du fuselage). JP, encore un grand merci pour ce partage ! :D
    avatar
    Laurent
    major general
    major general

    Messages : 708
    avions abattus : 833
    Date d'inscription : 20/11/2011
    Age : 42
    Localisation : la fere

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Laurent le Mer 6 Fév 2013 - 21:47

    :shock: -Hé ho les gars c'est de la plaisanterie :roll: . Punaise les jeunes plus d'humour RRRRHHHOOOOO , bien-sûre que je vais continuer et m'améliorer , vous croyez quoi que je lâche aussi facilement ?

    - :x Je ne suis pas un blaireau qui baisse les bras moi , bein ouai sans déconner :P :P

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Mer 6 Fév 2013 - 22:08

    Pas de souci Laurent ! :lol!: :heart:

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Ven 8 Fév 2013 - 9:46

    Dernière photos avant finition (le montage des haubans)

    Pose des haubans bruts de découpe

    Pose des haubans après découpe et petite finition

    Vue 3/4 arrière.

    Vue de face
    Le poids du modèle sans le train d’atterrissage: 3,770 Kg et avec le train complet: 4,03 Kg


    Détails du montage des haubans

    Pourquoi ce détail à beaucoup d'importance ?
    Le bois étant une matière fibreuse et vivante, vous pouvez prendre toutes les précautions possibles dans la construction pour ajuster ou aligner au mieux vos ailes ou votre fuselage, il y aura toujours une ou plusieurs déformations de votre travail.
    Ce en raison de l'humidité ambiante qui n'est jamais contrôlable.( C'est pourquoi, les avions en bois subissent un contrôle systématique au bout de quelques années GVG ou grande visite générale (valable aussi pour les avions en alu)
    Dans mon cas, les ailes sont construites un peu comme le vrai, très légères, mais aussi un peu déformées. Donc pour monter les haubans , il y avait 2 solutions pour récupérer le gauchissement: Soit mettre 2 fixations boulonnées (long à monter) soit utiliser des taquets ou butées qui calent la position de l'aile. C'est la seconde solution que j'ai choisi.
    Le rôle des butées est aussi de maintenir l'aile en position de vol et en particulier en cas de "sur vitesse". Les haubans sont positionnés au centre de poussée maximum (donné pour une certaine vitesse). En cas de "sur vitesse" le centre de poussée se déplace, et engendre des vibrations ou battements des ailes, qui risquent de la détruire .La butée va limiter la rotation autour de la fixation boulonnée.Le calage est un peu fastidieux, mais le gain de montage sur le terrain est important.

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Sam 9 Fév 2013 - 6:17

    j'adore tes photos en finition sépia ça convient tout à fait à ta construction... :smiley super:

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Lun 11 Fév 2013 - 15:47

    La dernière modif (le montage du stabilisateur démontable)

    Pour des raisons de transport surtout pour le sortir du lieu ou il est stocké, j'ai donc rendu le stabilisateur démontable, en le fixant par 2 vis nylon de 6mm et écrous à griffes .

    Stabilisateur posé

    Je précise en outre que le stabilisateur et contre venté par 2 montants pris sur le fuselage.
    A titre indicatif, en ce qui concerne le poids de la colle à chaud que j'ai employé ?
    Le poids total de la construction est de 4,03 Kg, et le poids total de la colle utilisée est de 500 gr.
    Je pense que compte tenu du temps mis pour la construction, c'est raisonnable et largement rentable !!!!!!

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 16:00

    Installation du moteur
    Le moteur a été installé. C'est celui du Bucker 133 de 2,20 pesant 12 Kg, qui a fait quelques beaux jours de l'été 2010 et qui fût planté, non pas sur rupture de chape d'ailerons ,mais sur panne d'accus (accus coupé).
    Il s'agit d'un moteur Sthil de tronçonneuse de 54 cc de cylindrée, qui tire allègrement une hélice 22x 10 (enfin quand il n'est pas rincé).
    J'ai pris la précaution de vérifier les segments (usés - 3/10 de mm en moins sur l'alésage)) et d'en commander de nouveaux en Allemagne (10 €avec les frais de port).
    Je vérifierai le jeu à la coupe avant de les monter.

    Il n'est pas très puissant (environ 2 cv) mais a l'avantage d'avoir pas mal de couple à bas régime au alentours de 5000 T/M;
    Parfait pour un DR 1;

    Le pot a été modifié pour lui adjoindre un fumigène au cas ou !

    Contenu sponsorisé

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 4:09