La référence aéromodélisme en Picardie

Actualité

partenaires


    Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Partagez

    Invité
    Invité

    Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 9 Jan 2013 - 17:27

    Le Focker DR 1 est en construction. Les ailes sont terminées, mais les saumons restent à poser

    Par fainéantise, je n'ai pas fait de plan à l'échelle 1 mais je me suis contenté de pomper allègrement sur le net des triptyques de DR1, dont j'ai modifié les côtes pour avoir l'avion aux alentours de 2 m d'envergure. En réalité pour des questions de commodités j'ai multiplié les côtes du forma A 4 par 9 ce qui aura pour but d’amener l’avion à environ 2,12 m x 1,50 m de fuselage.
    Le hic , c'est aussi la hauteur de l'ensemble monté sur ses roues, qui va avoisiner les 0,90 m de haut (hors tout)

    Vous excuserez la qualité des photos mais le flash de l'appareil déconne à pleins tubes, et j'attends que les adhérents soient plus nombreux dans le club pour en racheter un autre (Faut dire que Nono est déjà parti au sport d'hiver, et qu'il ne reste plus grand chose sur le compte)Les 3 ailes sont assemblées (de gauche à droite, l'aile supérieure, l'aile médiane, l'aile inférieure,et la quatrième qui n'est pas terminée, celles qui va recouvrir les essieux.
    Le Focker DR 1 est issue de la reproduction partielle du Triplane Sopwith capturé en 1916 par les Allemands (il c'est posé par erreur derrière les lignes ennemies)
    Il est petit ,mais très maniable. Son moteur "Oberursel" est une copie conforme du rotatif "Le Rhône" à 9 cylindres de 110 Chvs


    Les 3 ailes sont démontées
    L'aile supérieure est en 3 parties dont la centrale sert de cabane sur le fuselage. On assemble le tout sur place

    La seconde partie s'assemble sur le fuselage et en particulier autour du longeron. On distingue les contours qui permettaient au pilote de mieux voir vers le dessous.

    La troisième partie est l'aile inférieure, qui s’assemble grâce à une clef en alu, fixée sur le fuselage

    Bref que du classique en somme !
    Le poids estimé va tourner au alentours de 9.....10 kgs (un peu comme le Bucker 131 qui pesait 12 kgs, mais sera plus imposant et plus emmerdant à faire voler)

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 9 Jan 2013 - 17:35

    Pour ceux qui ne connaissent pas le Focker DR 1 le voici en vrai
    avatar
    nico02
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 343
    avions abattus : 505
    Date d'inscription : 27/12/2009
    Age : 21
    Localisation : tergnier

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par nico02 le Mer 9 Jan 2013 - 19:05

    quel rapidité!!!! :affraid:

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Mer 9 Jan 2013 - 20:59

    JP est dans le viseur de nico lol

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Jeu 10 Jan 2013 - 9:06

    Il reste quand même un peu de boulot! j'espère avoir fini le fuselage à la fin de la semaine prochaine (et le tout avec le pistolet à colle)
    Samedi je prendrai quelques photos du fuselage de Nono pour montrer à Philippe ce qu'il à fait avec le pistolet!

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Ven 11 Jan 2013 - 17:25

    Construction du fuselage
    Rien n'est plus simple que les avions de 1914/18 à construire, car c'est avant tout un gros Baron avec 4 ailes !

    Après avoir rapidement tracé le plan à l'échelle 1 sur une grande feuille de kraft, (30 mn) on s'attaque au découpage des pièces et des longerons avec le coupe baguette que j'ai confectionné. Je dis "on", car nous sommes 2 à travailler. Mon Ego Surdimensionné et moi-même !

    Je crois qu'il va me donner un bon coup de mains !

    Je déconseille par principe, de découper directement les baguettes en 1 seule passe. Vous risquez de partir en couil....les et perdre ainsi une partie de balsa. Pour ma part je fais entre 2 et 3 passes en enfonçant un peu plus le couteau de découpe , à chaque fois. La finition est parfaite et il n'y a même pas besoin de poncer.
    Il faut si possible découper les pièces du fuselage 2 à 2, les entailler au besoin (pour le passage des supports en bois dur) et les poncer ensemble. Les erreurs d'ajustement seront réduites.
    Je conseille dans la mesure du possible que tous les tracés soient effectués avec une équerre à chapeau



    Une fois les principales pièces découpées les placer sur le plan pour vérifier qu'il n'y a pas d'erreur (Of course !)
    A l'aide de notre pistolet à colle, collez les pièces qui doivent s'assembler avant la pose sur le chantier.
    Pour Philippe: Il est possible que ton pistolet ne soit pas de bonne qualité et que la colle ne soit pas assez chaude, ou que son temps de prise soit trop court. Moi j'utilise une colle en bâton de 12 mm (tout collage), avec un temps de prise de 60 a 90 secondes. Je n'ai aucun problème mis a part les fils si l'on en met de trop.
    [http://i12.servimg.com/u/f12/16/91/14/26/dscf0231.jpg[/img][/url]
    Ce qui dépasse de colle l'essuyer avec le doigt (attention c'est très chaud)
    Il faut désormais assembler les pièces sur le chantier. Pour ceux qui n'ont pas l'habitude, mettre un plastique transparent sur le dessin.
    ]
    Positionnez les pièces et les coller au fur et à mesure en respectant les tracés; Si vous faites une erreur, il est possible de décoller l'ensemble avec un décapeur sans rien abimer.
    Positionnez à nouveau la seconde partie des pièces sur la première et recommencez l'opération.Pour ne pas que l'ensemble bouge , j'utilise des poids.
    [img]http://i12.servimg.com/u/f12/16/91/14/26/dscf0233.jpg

    [center]
    Il ne reste plus qu'a décoller les éventuels points qui auraient débordé, et vous obtenez 2 parties identiques!


    Du dessin à la réalisation pas plus de 2 h sans se presser (normal pour un retraité)

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Ven 11 Jan 2013 - 21:16

    Merci pour ce partage, mon pistolet utilise des bâtons de 12 mm également.Pour la colle pas assez chaude je pense que c'est plutôt ça qui ne va pas... je dois apprendre à être plus patient :x

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Sam 12 Jan 2013 - 8:05

    On continue sur la lancée, avec la pose des supports de train et d'aile médiane réalisés dans du bois dur, bien équerrés.


    Les 2 flancs de construction identiques sont posés de part et d'autre d'un axe figurant l'axe du moteur/fuselage

    Puis une fois le tout collé, on joindra les 2 extrémités, sur lesquelles on collera un morceau de balsa qui va servir de renfort.

    Cette étape est cruciale pour la rectitude du fuselage, car bon nombre de constructeurs amateurs se sont fait bais....y compris moi!

    Il ne reste plus qu'a poser les traverses, dessus dessous et le treillis du fuselage est terminé et droit.
    Temps total de construction du plan à la réalisation 4 h maxi sans se presser !

    Et ce sera tout pour aujourd'hui !!!!!!

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Dim 13 Jan 2013 - 11:27

    Hier le lever était à 4 h, mais aujourd'hui c'est a 3h que je buvais mon café.La journée appartient à ceux qui se lèvent
    tôt !

    On reprend le fuselage pour poser quelques renforts aux endroits stratégiques; Le tout est de ne pas alourdir inutilement le modèle.

    La pose des supports de l'aile médiane est une formalité.

    Le passage de la clef en alu est renforcée et les supports sont munis de tétons de position (En cas de chute, les tétons sautent, enfin en principe !)
    La clef est en position

    La cloison qui va recevoir le moteur est partiellement installée

    Ci dessus le montage qui va s'encastrer dans les supports
    Vient ensuite le montage des ailes

    Et enfin le montage final des ailes médiane.


    Pour éviter des problèmes de centrage du modèle, j'ai reculé de 3 cm les ailes par rapport à l'origine, car le moteur qui va être employé est assez léger.( Pour exemple sur le Nieuport, j'ai rajouté un couple supplémentaire, ce qui fait que le centrage n'a pas nécessité de plomb )Le plomb ne vole pas !

    A cette époque les moteurs rotatif étaient assez lourds et pour respecter le centrage de l'appareil, les hélices étaient au ras du bord d'attaque de l'aile supérieure. Donc le bras de levier avant était réduit. Pour nous sans modifier la conception nous serions obligés de mettre beaucoup de plomb pour que cela vole !

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Dim 13 Jan 2013 - 11:42

    C'est toujours un régal de te suivre !On dirait que tu as rangé ton atelier ?

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Dim 13 Jan 2013 - 16:21

    Non c'est toujours le bordel , mais pour les photos je prends des précautions.
    ç’a a fait mieux
    avatar
    thunder1000
    senior master sergeant
    senior master sergeant

    Messages : 185
    avions abattus : 224
    Date d'inscription : 19/01/2010
    Age : 42

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par thunder1000 le Dim 13 Jan 2013 - 17:06

    Franchement sympa de suivre l'avancé. En plus ça permet de voir quelque chose de nouveau sur le forum tous les jours ;)

    du beau boulot, comme j'aime lol

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 17:34

    Focker DR 1 suite
    Le montage de la cabane

    Une grosse difficulté pour les débutants, surtout si comme pour moi, il n'y a pas de plans à l'échelle 1. Les angles et les longueurs sont à déterminer sur la maquette en construction. (C'est pourquoi on voit très peu d'avion avec ailes parasol sur les terrains
    La première des chose à faire est de caler le fuselage le mieux possible de niveau et de prendre une référence qui ne variera pas durant les mesures. On contrôlera cette référence grâce à un fil a plomb, une équerre, et un niveau à bulle si possible de précision ou à défaut un niveau de maçon à peu près juste
    Pour ma part la référence sera la clef d'aile intermédiaire du DR1. qui est + ou - // au fuselage à quelques dixièmes près.
    Cette clef sera mise de niveau, puis 2 montants provisoires seront montés sur des supports prévus à cet effet. L'aile supérieure, sera positionnée sur les montants provisoires à l'aide de petit serre-joints, de manière à atteindre la côte idéale de positionnement. ( Ici la côte idéale est de 255 mm, par rapport à la base de l'aile médiane)
    Le serrage est effectué d'un côté à la bonne côte, puis à l'aide du niveau à bulle, monter ou descendre l'autre partie de l'aile supérieure jusqu'au nivellement parfait. Vérifier ensuite l'aplomb du bord d'attaque de l'aile supérieure, par rapport à la cloison pare feu. Si tout correspond, vous pouvez prendre les mesures sans vous planter !

    A titre d'exemple la photo si dessous sera plus parlante


    Une vue de dessous qui représente le positionnement du fil à plomb qui centrera l'aile et la fixation par les longerons.

    Une fois les côtes prise passons à la réalisation de la cabane
    La première des pièces est la fixation des haubans sur l'aile supérieure. C'est une pièce un peu particulière que j'ai conçu pour être démontable facilement en cas de casse. Elle va recevoir les haubans avant et arrière de part et d'autre des longerons de l'aile supérieure.

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 16 Jan 2013 - 16:57

    Le montage de la cabane n'est pas une partie de plaisir loin s'en faut !Je pense en particulier à Christopher qui va se lancer dans la construction d'un Morane 230.
    Après avoir dégauchi la parie centrale de l'aile, par rapport au fuselage, la prise de côte des haubans et leur ajustage m'a pris quelques heures;J'ai récupéré du hêtre, et j'ai découpé à la scie électrique des bandes de 10mm X 0,30mm sur une longueur 1 m environ, de manière à tailler dedans le haubanage.
    Comme vous le constaterez sur les photos le haubanage n'est pas perpendiculaire au fuselage , ni à l'aile. Ce qui fait que les angles de coupe sont particulièrement difficiles à exécuter et à ajuster (c'est ce qui m'a pris le plus de temps. Penser qu'il faut respecter le // de l'aile au fuselage, la perpendicularité du bord d'attaque par rapport à l'aile médiane, régler son incidence à 0°, et la mise en croix;Le tout en l'air (c'est a dire sans une référence de base que l'on est obligé de créer (montants provisoires))
    Puis j'ai confectionné les fixations qui maintiennent l'aile sur les haubans. Rien que cette opération sur 4 haubans m'a pris plus de 8 h.
    Détails des coupes

    Détail d'un hauban prè-monté avant profilage


    Détails des coupes et fixation internes


    Le haubanage terminé,est réglé au poil !



    Le montage à été étudié de manière à respecter l'esprit maquette (même si ce n'est qu'une semi maquette) mais aussi rendu facile pour le démontage en cas de casse. Chaque élément peut être démonté individuellement, ou en couple.C'est un gros avantage, qui empêche tout déréglage de la cabane en cas d'avarie.
    Le temps total passé est de 14 à 15 heures pour ce montage

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 16 Jan 2013 - 17:00

    Et le pire maintenant c'est qu'il passe juste au porte (il reste 5mm de chaque côté)
    avatar
    Laurent
    major general
    major general

    Messages : 704
    avions abattus : 829
    Date d'inscription : 20/11/2011
    Age : 42
    Localisation : la fere

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Laurent le Mer 16 Jan 2013 - 21:47

    Hé je suis réellement impressionné par ton travail JP . Ce sera un appareil magnifique à voir voler aussi . :smiley super: Il y à bien une chose sur laquelle je peux donner mon avis et tu as bien raison quand tu dis que tu fais attention quand tu prends tes photos . En tout cas tu assure vraiment respect , aller a samedi de la semaine prochaine et courage pour la suite .

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Ven 18 Jan 2013 - 11:04

    Et ç'a continue avec le montage des 2 ailes, pour vérification de la mise en croix et du //;
    Le bestiaux est impressionnant, et il ne fait que 2 m
    Il faut remercier Claude qui m'a prêté son appareil photos,pour les faire, car le mien a rendu l'âme (10 ans tout de même)

    Je commence a avoir beaucoup de mal à tourner dans mon gourbi !

    Cet après midi se sera le montage de l'aile inférieure, puis la confection du train atterrissage (qui ne sera pas non plus une partie de plaisir)

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Sam 19 Jan 2013 - 10:32

    C'est énorme, le train a intérêt à être costaud !
    :shock:

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Sam 19 Jan 2013 - 11:03

    Il est très léger, l'ensemble pour l'instant doit faire moins de 1,5 kgs (Claude l'a sous pesé hier et il a été surpris)
    Pour le train, si l'avion est léger il n'a pas besoin d'être trop costaud.
    Mon problème désormais , va être de pouvoir monter le train atterrissage sur l'avion. Comme c'est bas de plafond, il manque au moins 10 cm de hauteur, je vais devoir démonter la cabane de l'aile supérieure.

    Et surtout ou vais-je le stocker ??????? :shock: :shock:
    Il ne fait pourtant que 2 m d'envergure !!!!! :( :(
    avatar
    pégasus02
    airman
    airman

    Messages : 20
    avions abattus : 30
    Date d'inscription : 05/01/2013
    Age : 16
    Localisation : La Fére

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par pégasus02 le Sam 19 Jan 2013 - 11:55

    :affraid: bien

    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Lun 21 Jan 2013 - 17:13

    Pose de la cloison pare feu en 3 parties distinctes, collées et assemblées par vis.

    Puis vient la confection de la partie fixe de l'aile médiane qui va recevoir les mitrailleuses Spandau.

    Et enfin en dernier lieu la pose de la platine des servos

    Cette platine va être renforcée,collée, vissée sur ses supports.

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Mar 22 Jan 2013 - 19:55

    Quelle est l'épaisseur du CTP employé pour la cloison pare feu ?


    Invité
    Invité

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Invité le Mer 23 Jan 2013 - 17:18

    Sur la cloison pare feu (ou il y a le gros trou) c'est du 8 mm, et ce qui entoure le pare feu est du 4 mm (pour tenir le capot moteur)
    Suite de la construction: Le stabilisateur horizontal
    Comme je n'ai pas de plans, je suis obligé de refaire un tracé sommaire, côté, pour me rendre compte de la taille réelle.
    A l'aide de papier kraft, j'ai tracé l'épure du stab (c'est une belle pièce de 850 mm de long sur 650 mm de large)


    Ce tracé est noirci au feutre (pour ne pas se planter dans les côtes)

    Ceci rend le dessin plus visible

    Après une séance de découpe (avec mon super coupe baguettes, car j'ai abandonné la scie à ruban), vient le montage du stab. Rien que de très classique


    Le stabilisateur horizontal est terminé (il reste la finition à faire)
    Montage sur le modèle pour vérification de la rectitude de l'ensemble


    Confection de la dérive
    Pour les besoins,j'ai repris le même procédé que le stab (tracé et montage)sauf que pour le tracé il a fallu utiliser le pistolet à dessin et peaufiner à la main (les arrondis ne sont pas tous de même taille)

    Là encore rien de particulier à dire sur la construction.

    Il n'y a qu'a suivre le tracé

    La dérive est renforcée, car elle va recevoir la béquille qui me permettra de diriger le zozio au taxiage.
    On notera quelle est petite, donc par conséquent, l’efficacité au sol sera réduite, car masquée en partie par l'aile médiane, qui absorbera une partie du souffle de l'hélice. C'était un des principaux inconvénients du Focker DR 1; On met les gaz à fond et on file tout droit ! A l'époque on ne décollait pas de pistes mais de simples "champs d'aviation".
    Et surtout la particularité du bestiaux, c'est qu'il n'aime, mais pas du tout le vent de travers !


    Pour l'instant le devis de poids est largement respecté
    L'ensemble des pièces, fuselage, gouvernes, ailes exct... poids: 2,960 Kg !!!!!!
    Temps passé au dessin et à la construction. 4 h
    avatar
    nico02
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 343
    avions abattus : 505
    Date d'inscription : 27/12/2009
    Age : 21
    Localisation : tergnier

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par nico02 le Mer 23 Jan 2013 - 18:24

    la derive fait petite par rapport au montre :D

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par ADMINISTRATEUR le Mer 23 Jan 2013 - 19:22

    nico02 a écrit:la derive fait petite par rapport au montre :D
    je pense que c'est par ce que le stab est énorme !

    Contenu sponsorisé

    Re: Le N° 180 le Focker triplans DR 1

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 20 Juil 2017 - 20:36