La référence aéromodélisme en Picardie

Actualité

partenaires


    Le rôle d'une aile d'avion

    Partagez

    Invité
    Invité

    Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Invité le Jeu 9 Fév 2012 - 19:33

    On ne va pas s'encombrer la tête avec des explications compliquées.
    L'aile même si elle est jolie, sert avant tout à supporter le modèle dans les airs.On parle à ce moment de portance.
    La portance équilibre le poids du modèle (plus le modèle est lourd plus la portance doit être importante.)
    Pour créer cette portance, on a étudié en soufflerie des profils d'ailes particuliers qui conviennent à chaque types de modèles.Il en existe des milliers (Naca,Eppler, Jedelshy, Götinguen,ext....)
    [img][/img]
    Tout serait parfait si un troisième élément ne venait perturber le tout.La trainée induite[img][/img]Toutes formes qui se meuvent dans l'air génèrent des turbulences que l'on appelle trainée, et qui s'oppose à l'avancement de la forme.
    Le profil d'une aile et le fuselage génèrent eux aussi une trainée.Les essais en soufflerie ont permis de réduire cette trainée en donnant une forme spécifique à chaque profils.
    Pour exemple;Un profil creux sera employé pour des avions au vol très lents (Blériot, Caudrons, Bréguet du début du siècle)
    Un profil convexe ou plat, sera employé pour les coucous civils (Type DR 400,Jodel)
    Les bi convexes dissymétriques, seront employés pour les avions rapide (P51Mustang, FW 190, Messerschmitt)
    Les Symétriques pour les Avions de voltige (Extra 300,CAP 231)
    Les auto-stables, laminaires pour des avions particuliers (Comète ME 163,Aile volante Horten)
    Il existe un très bon logiciel de traçage de profil (Tracfoil), mais sans caractéristiques des performances des profils il est impossible de savoir à quels appareils les adapter.
    Les dispositifs qui permettent d'améliorer la portance en fonction de la vitesse du modèle.
    [img][/img]
    Attention à l'utilisation sur modèles réduits
    Sur un avion, la plus basse vitesse est celle de atterrissage, et on utilise des volets simples, d'intrados, à fente, ou flower, pour améliorer la portance à basse vitesse, sauf que sur un vrai, on a une indication de vitesse pour sortir ces volets, ni trop tôt , ni trop tard. Sur un modèle réduit c'est notre estimation visuelle qui prime, et certain modèles ont des comportements bizarres dans ce cas de figure. Donc prudence avant de les utiliser [img][/img][img][/img]

    Invité
    Invité

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Invité le Ven 10 Fév 2012 - 9:24

    T'en qu'on y est parlons du centre de gravité, et du centrage d'un modèle.
    Le centre de gravité est le point d'équilibre de l'avion, dans tous les axes pour faire"simple"
    Il est représenté en dessin par un cercle qui comporte 2 triangles noirs à l'intérieur et en général marqué CG.[img][/img]
    Il représente un point crucial dans le vol d'un avion.[img][/img]Sur le second dessin, on constate les limites du centrage d'un modèle, que l'on appelle "marge statique". Dans ces 2 cas l'avion est "supposé pilotable". Pour faire simple en général, les modèlistes de base centrent leurs avions légèrement en avant de CG théorique, pour avoir un bon confort de pilotage.On utilise en général l'aile pour center l'avion, avec toujours le réservoir de carburant vide, et tous les éléments du pilotage à l'intérieur (batterie récepteur, servos).
    Pour les avions à ailes hautes (au dessus du fuselage), le centre de gravité étant placé au dessous de l'aile l'opération est rendue plus simple. Elle consiste à poser les doigts en général au premier tiers avant de l'aile en partant du bord d'attaque. L' avion doit piquer du nez légèrement.
    Pour les ailes médiane dans les mêmes conditions
    Pour les ailes basses( au dessous du CG) il faut retourner le modèle sur le dos et procéder au centrage comme pour une aile haute.
    Se rappeler que si le centrage est "avant" l'avion sera stable mais moins voltigeur.
    Si le centrage est confondu avec le CG l'avion sera vif aux commandes.
    Si le centrage est "arrière" , il devient inexploitable, vole queue basse,et c'est la casse assurée.

    avatar
    Philippe
    chief master sergeant of the Air Force
    chief master sergeant of the Air Force

    Messages : 264
    avions abattus : 394
    Date d'inscription : 21/02/2010
    Age : 44
    Localisation : Etreillers

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Philippe le Sam 11 Fév 2012 - 7:27

    Merci pour ces précisions sur le centre de gravité... important pour la construction. 8)
    avatar
    tchoubi02
    airman first class
    airman first class

    Messages : 28
    avions abattus : 40
    Date d'inscription : 17/11/2011
    Age : 38
    Localisation : villequier aumont

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par tchoubi02 le Sam 11 Fév 2012 - 11:00

    Tu est un vrai livre ouvert une mine d' info sans limite merci pour tous ceux qui debute

    Invité
    Invité

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 9:12

    J'essaye autant faire que peu, de transmettre ce que je connais aux autres, même si des fois je dis des conneries , mais en général quand je ne sais pas, je cherche pour trouver la réponse !
    avatar
    thunder1000
    senior master sergeant
    senior master sergeant

    Messages : 185
    avions abattus : 224
    Date d'inscription : 19/01/2010
    Age : 43

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par thunder1000 le Jeu 11 Oct 2012 - 20:34

    pour rebondir sur ton sujet... ;) et lancer d'autres explications, pour les débutants, dû a cette saleté de trainé je te propose :
    - un modèle réduit avec débattement important et identique sur chaque aileron, et ce superbe phénomène qu'est la trainée et bien le modèle réduit fait du lacet inverse dans mon virage!

    Va y JPV développe ;)


    Invité
    Invité

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Invité le Ven 12 Oct 2012 - 11:20

    Effectivement car à ce moment, l'aileron qui se baisse se comporte comme un frein ou plus exactement comme un volet de courbure (flaps) et la trainée induite réduit la vitesse de l'aile (sur lequel se trouve l'aileron baissé) et l'avion tourne à l'opposé de ce
    qu'on voudrait . Ce phénomène se rencontre en général à faible vitesse sur des profils plats (Clark y) ou aussi sur des planeurs de grandes envergures, ou il faut conjuguer la dérive dans le même sens que les ailerons.

    ADMINISTRATEUR
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 722
    avions abattus : 951
    Date d'inscription : 12/12/2009
    Age : 61
    Localisation : TERGNIER

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par ADMINISTRATEUR le Sam 13 Oct 2012 - 7:46

    Petite question de débutant:

    Prenons l'exemple d'un warbird de type Mustang (si cher à Laurent)

    Si je sors les flaps trop tôt au moment d'atterrir comment va se comporter le modèle. Comment corriger ce comportement, rentrer les flaps suffit-il à cela ou faut-il remettre des gaz ? Ou est-ce une action irréversible ?

    Dans le cas où les flaps sont sortis trop tard, je suppose que le modèle va tomber à plat brutalement non ?

    Dans un manuel d'époque américain (je ne sais plus pour quel type d'appareil) j'ai cru lire que l'on pouvait utiliser aussi les flaps au décollage, cela m'étonne un peu, peux tu me confirmer cela ?
    avatar
    decolzy.joel
    airman first class
    airman first class

    Messages : 38
    avions abattus : 42
    Date d'inscription : 09/05/2012
    Age : 64
    Localisation : villeselve/60640

    flap

    Message par decolzy.joel le Sam 13 Oct 2012 - 10:05

    sur model réduit ça arrive par fois pour décollée mètre deux cran de trime et ça décolle surtout sur petit gros piste troc courte je l'ai déjà fait ça marche :roll: :bounce:

    Invité
    Invité

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Invité le Mar 21 Mai 2013 - 11:15

    Pour répondre à ta question que je viens de voir. Sur un Mustang les flaps sont dans la continuité de l'aile. L'aile du Mustang a un profil laminaire (sur le vrai) et Biconvexe dissymétrique sur le modèle réduit.
    Au moment de l'attérro, si le modèle est fortement ralenti et que tu sors les volets, tu vas augmenter la portance, mais aussi la trainée, et l'avion s'enfoncera bien avant la piste. Dans ce cas il faut remettre du gaz en suffisance, pour augmenter la vitesse raisonnablement et tenir le modèle sans trop cabrer.Si le vent est fort les flaps sont inutiles.
    Si le modèle n'est pas suffisamment ralenti avant de sortir les flaps, tu risques de le voir monter d'un seul coup de quelques mètres (déconcertant)au risque de décrocher parfois.
    Avant d'utiliser les flaps, faire quelques essais en altitude de manière à juger visuellement du comportement de l'avion et baisser les gaz jusqu'au décrochage. On a à ce moment une petite idée de ce que "ou on peut aller"
    Sur un vrai zing, le manuel dit qu'on ne sort les flaps que lorsque la vitesse indiqué pour les sortir est atteinte!et rarement avant (sauf en cas extrême)

    Contenu sponsorisé

    Re: Le rôle d'une aile d'avion

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep 2017 - 6:54