La référence aéromodélisme en Picardie

Actualité

partenaires


    Démontage du moteur du Calmato

    Partagez
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 800
    avions abattus : 1201
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 61
    Localisation : Tergnier

    Démontage du moteur du Calmato

    Message par JPV le Dim 15 Aoû 2010 - 16:13

    Après un petit séjour de villégiature de 2 mois dans un champ de colza, le moteur du Calmato est démonté.
    Au préalable on enlève la terre (en trop)et un bon bain de pétrole finalise le plus gros du nettoyage externe.
    [img][/img]
    Puis on démonte le carbu, un peu rouillé, mais dont Alex avait pris la précaution de fermer le boisseau des gazes juste avant l'impact.(réflexes de pro).Résulta aucune terre n'a pénétré dans le moteur.
    [img][/img]
    [img][/img]
    On constatera aussi l'état impeccable de l'intérieur du moulin, qui malgré un service intensif (pour les besoins de l'apprentissage des petits du Centre Aéré de Sinceny)depuis presque 1 an et demi, ne présente aucune traces visibles d'usure et de rouille.Même si l'on avait attendu 6 mois, il serait toujours dans le même état grâce à l'essence qui contient de l'huile de ricin.
    [img][/img]
    [img][/img]
    Le roulement arrière, à une trace de rouille, qui s'efface au doigt,à cause de la condensation de la nuit suivant le crash;
    [img][/img]
    Quand au cylindre; il est tout simplement NICKEL !
    Pour ce qui est de la réparation du pointeau, je devrai trouver quelques bricoles dans mes tiroirs à moteurs.
    [img][/img]
    MAIS QUEL BORDEL !!!!!!!!!!!!
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 800
    avions abattus : 1201
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 61
    Localisation : Tergnier

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par JPV le Dim 15 Aoû 2010 - 18:15

    Remontage du moteur
    Après un sérieux nettoyage et une vérification poussée (roulements), le moteur est remonté et tout beau ![img][/img]
    Manque plus que le pointeau que je devrai monter demain
    [img][/img]
    "Est c'est reparti comme en 44" comme disait Martial Souchebire devant Monchy-Lagache
    C'est pas le tout, mais j'ai une Pizza à faire pour ce soir !
    avatar
    Philippe
    chief master sergeant of the Air Force
    chief master sergeant of the Air Force

    Messages : 264
    avions abattus : 394
    Date d'inscription : 21/02/2010
    Age : 43
    Localisation : Etreillers

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par Philippe le Dim 15 Aoû 2010 - 19:45

    J'adore le bordel de tes tiroirs, la caverne d'Ali Baba !

    Si j'ai bien compris tu canibalises ?

    Super topic concernant le démontage et le nettoyage de ce moteur, toujours aussi didactique !


    antoine royer
    airman first class
    airman first class

    Messages : 27
    avions abattus : 34
    Date d'inscription : 07/08/2010
    Age : 29
    Localisation : Hyères

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par antoine royer le Mar 17 Aoû 2010 - 16:59

    ceux qui étaient présents ce jour là ne l'ont pas oublié à Monchy Lagache !
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 800
    avions abattus : 1201
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 61
    Localisation : Tergnier

    Confection d'un pointeau de carburateur

    Message par JPV le Dim 22 Aoû 2010 - 17:06

    Aujourd'hui c'est dimanche , et comme à l'habitude, il y a " L'Inspecteur Barnabe à la télé, et comme c'est dimanche , je me fais "chi...." à cent sous de l'heure.
    Il n'en faut pas plus pour aller faire un tour dans mon bordel, voir si je peux dégoter un pointeau pour le moteur du Calmato."Peau de balle et balais de crin"rien qui pourrait correspondre.Qu'a cela ne tienne, comme j'ai un peu de temps, je vais en fabriquer un, histoire de s'occuper les mains, et d'en faire profiter les autres.
    Pour la première solution
    Matériel indispensable pour son exécution:
    -1 perceuse à colonne avec étau (avec un V à l'intérieur, pour le perçage des cylindres.
    -1 foret de 1,5, 2, 3 et foret à centrer
    -1 bonne lime douce
    -1 soudogaz, ou gros fer à souder
    -1 morceau de vis acier de 6 au pas de 1, et son écrou
    -1 petit bout de tube laiton de réservoir
    -1 jeu de taraud de 2 et 1 filière de 2 au pas de 0,40
    et c'est parti !
    (moi j'utilise mon tour à métaux, mais j'ai fait un montage pour simuler la perceuse)
    [img][/img]
    On coupe un morceau de vis de 6 en laissant environ 10 mm sous le filetage.
    [img][/img]
    On monte la vis dans le V de l'étau de façon à pouvoir la percer en son centre.(c'est assez délicat, mais avec de la patience, on y arrive)
    On monte le foret à centrer, et l'on perce sur 3 ou 4 mm(vitesse 1000 tours minimum)
    On monte ensuite le foret de 1,5 (pour tarauder à 2 au pas de 0,40)puis l'on perce sur 30 mm en dégageant les copeaux souvent et en lubrifiant beaucoup.
    Si vous êtes délicat, cela se passe bien et ne dure que 2 à 3 minutes d'angoisse.
    Vous taraudez à 2 le trou que vous avez fait sur 10 à 12 mm.[img][/img]
    Cela donne c'a !
    On laisse de côté et on passe à la confection de la vis du pointeau.(là je l'ai monté sur un mandrin de perceuse)
    En faisant tourner la perceuse, et à l'aide d'une lime douce, on usine la vis de façon conique pour avoir C'a ![img][/img]
    Il ne reste plus qu'a fileter la vis à l'aide de la filière de 2 au pas de 0,40
    [img][/img]
    Et normalement voilà ce que c'a donne ![img][/img]
    Il ne reste plus qu'a plier l'extrémité pour avoir une bonne prise, et de nouveau on reprend la vis percée.
    [img][/img]
    Sur la partie non fileté on perce latéralement à 3 en ayant soin d'utiliser d'abord le foret à centrer.
    Puis on soude à l'étain le bout de tube laiton récupéré sur un vieux réservoir.[img][/img]
    On monte la vis pointeau, avec un petit écrou de 2 récupéré sur une vielle commande de volets, sur lequel on monte un bout de durite, pour contrôler les vibration.
    [img][/img]
    On confectionne ensuite une petite équerre qui supportera le pointeau, aux côtes du moteur
    [img][/img]
    On monte le tout sur le moulin, avec une durite neuve, et c'a marche.[img][/img]
    On peut monter le pointeau en tout sens au besoin.
    [img][/img]
    Et le tour est joué !
    Deuxième solution:
    On ne se fait pas "chi...." et on l'achète chez Margerin
    avatar
    philippe57
    airman
    airman

    Messages : 11
    avions abattus : 15
    Date d'inscription : 16/02/2010
    Age : 52
    Localisation : Blaye (33)

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par philippe57 le Mer 25 Aoû 2010 - 8:16

    Je voi que tu est toujours le ROI du bricolage et de la magouille tu devrai donner des cours pour que tout le mondes puisse savoir comment faire pour reparer un moteur sa peut toujours servir tu pense pas Mr le professeur .
    je vous souhaite une bonne journée et surtout un bon vol à tous et au plaisir de vous voir sur le terrain un de c'est 4 A+ les amis ;)
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 800
    avions abattus : 1201
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 61
    Localisation : Tergnier

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par JPV le Mer 25 Aoû 2010 - 18:20

    Salut à toi Philippe
    Normalement , un autre Philippe (Lantier) nous prépare un site internet, sur lequel, on reprendra, ce que j'avais déjà créé sur papier, c- a- d tout ce qui est réglage de base (moteur et commandes) d'un modèle réduit, plus quelques combines intéressantes, et qui ne coute pas cher.
    Je suis dans ce domaine un "radin invétéré", car il y a 35 ans toutes ces nouveautés étaient inconnues, et il fallait se démerder, pour trouver la combine.Depuis c'a m'est resté ! :shock:

    Invité
    Invité

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par Invité le Lun 9 Avr 2012 - 9:23

    Toujours dans la lignée des dépannages, ici nous sommes confrontés à un moteur bruyant.
    Le moteur à été stocké pendant une période indéterminée à l’abri (dans un chiffon) sans précautions particulières.Jusque là tout est normal, sauf que la résultante de cette précaution à un petit défaut: celle de ne pas avoir rincé le moteur entier dans le pétrole !
    La conclusion est toute simple:[img][/img]Les roulements sont rouillés[img][/img]
    Pourquoi ?
    Le méthanol a la propriété d'absorber l'humidité de l'air, puis s'évapore lentement en laissant hélas l'eau moins volatile dans le moteur.
    Donc si le moteur n'est pas utilisé un certain temps, toutes les pièces en acier sont couvertes d'une fine pellicule de rouille et en particulier les roulements.
    Pour infos: GDF (Gaz de France)utilise dans ces installations du méthanol pour nettoyer ses conduites et ses détendeurs qui contiennent de l'eau.
    Pour éviter ce phénomène:Lorsque le moteur est susceptible d'être stocké durant un certain temps (au delà des 15 jours)ou ne pas servir , la précaution simple est de graisser à l'aide d'une huile fine toute les parties internes du moteur, en introduisant par le carburateur une quantité suffisante de produit de manière à graisser au moins les roulements.(C'est d'autant plus utile lorsque que l'on utilise du Nitrométhane dans le carburant)Dans le cas ou une utilisation n'est pas prévue avant longtemps, il faut plonger le moulin dans le pétrole lampant pour le rincer!
    Une personne avertie en vaut deux !!!!

    Contenu sponsorisé

    Re: Démontage du moteur du Calmato

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 6:12