La référence aéromodélisme en Picardie


    Modification de l'allumage éléctronique sur moteur pour avion (suite)

    Partagez
    avatar
    JPV
    Modérateur
    Modérateur

    Messages : 925
    avions abattus : 1264
    Date d'inscription : 19/12/2009
    Age : 62
    Localisation : Tergnier

    Modification de l'allumage éléctronique sur moteur pour avion (suite)

    Message par JPV le Ven 27 Oct 2017 - 18:01

    Le précédent article à été consacré à la modification de la position d'un carburateur sur moteur de débroussailleuse "avionné" pour avoir une accessibilité aux divers réglages !
    L'adjonction du clapet arrière validé, il reste à modifier l'allumage pour en faciliter le démarrage !

    Qui fut dit fut fait !
    Le moteur que Patrick m'a donné, avait justement la bobine adéquate, mais pas la bonne fixation
    La première chose est de confectionner un support de bobine réglable de manière à faire varier l'avance à l'allumage si besoin ! Le moteur possède trois fixations que j'ai modifié aux côte Européennes.    
    Le hic c'est que chaque trou est disposé de manière différente par rapport à l'axe moteur et ne sont pas disposés à part égale autour de cet axe. Il a donc fallu faire un relevé de côte sérieux !

    Sur une platine d'alu assez épaisse de 5 mm, la bobine est placée de telle sorte que l'on puisse régler l'arrachement électronique pour produire l'étincelle. Sachant que le principe de base de l'allumage est de produire un courant primaire dans la bobine, de le couper brutalement pour produire une tension élevée dans le secondaire grâce à un transistor ou Thyristor et au bon moment !
    Le volant magnétique ne peut être déplacé à cause du clavetage (quoi-que). Il faut donc pouvoir bouger la bobine  
    On remarque les cales de maintien de la platine !
    La seconde difficulté, avoir la place suffisante, pour pouvoir placer une clef ! Un bon test de réfléchissement !
    Sur cette platine , il faut aussi pouvoir régler l'entrefer (distance entre les aimants et la carcasse de la bobine), ce qui est prévu avec des trous oblongs
    Une fois cette réalisation faite, il faut déterminer l'arrachement en calculant l'angle d'avance à l'allumage avant le Point mort Haut (PMH)
    2 méthodes à utiliser:
    -La première à l'aide d'un disque gradué en degrés que l'on positionne sur le volant magnétique
    -La seconde à mon avis plus précise qui mesure la distance du parcours d'un point du volant (premier aimant) au Point Mort haut du piston dans le sens de rotation de l'hélice, avec une pige ou un comparateur.
    Pour le disque, l'avance à l'allumage est de environs 80°avant le PMH (mesure prise avec le bord du premier aimant et le bord de la carcasse métallique de la bobine)
    Pour le comparateur la distance (mesure prise avec le bord du premier aimant et le bord de la carcasse métallique de la bobine)est de 16 mm avant le PMH (La course du piston étant pour un 32 cc de 23 mm)
    Le test: Attention en cas de mauvais calage (trop d'avance à l'allumage) le démarrage à la main ne pardonne que très peu ! Je déconseille fortement aux personnes n'ayant pas l'habitude de démarrer à la main. Si le retard est trop important le moteur se noiera et ne démarrera pas !

    Essais au terrain [/center]

      La date/heure actuelle est Mar 19 Juin 2018 - 19:49